Le Nouveau Cancérologue Vol. 5, N° 2 – Juin 2012

//Le Nouveau Cancérologue Vol. 5, N° 2 – Juin 2012

Le Nouveau Cancérologue Vol. 5, N° 2 – Juin 2012

à cette occasion, conformément à ses statuts, il a changé de Président. Le Pr. V. Trillet-Lenoir a eu la rude tâche de mettre le Conseil sur les rails (1). Elle l’a fait avec brio. Le nombre d’adhésions s’est accru. Ce sont maintenant treize de nos organisations de cancérologie exclusives qui sont membres du CNC (2). Le CNC s’est aussi enrichi de 6 membres associés avec les représentants des anatomopathologistes, des pharmaciens oncologues, des infirmières oncologues, des réseaux de cancérologie et des sociétés spécialisées d’onco-gériatrie et des cancers de l’enfant. La famille est donc pratiquement au complet. Les mandats sont de deux ans. Pour assurer la continuité, en particulier auprès des Tutelles, nos statuts prévoient de distinguer au sein du Bureau un trio opérationnel composé, à l’instar de beaucoup de sociétés savantes anglo-saxonnes, du président en exercice, du dernier président et du futur président. Des questions de présence ne nous ont pas permis d’élire le Président qui me succédera pour le mandat de 2014-2016. Ce sera chose faite début juin. Ce futur Président sera issu du monde CLCC ou ESPIC. Cette présidence tournante entre nos trois grands statuts porte sens et nous y tenons. Rappelons que le CNC est né de deux demandes. L’une venait de la HAS qui voulait unifier les professions afin d’avoir moins d’interlocuteurs et des interlocuteurs plus représentatifs puisque plus unifiés. Elle y ajoutait une exigence : la parité publique privée. L’INCa, dans la logique de sa transformation en Agence d’Etat, a tout de suite apporté son soutien. L’autre demande venait de la mise en place du nouveau dispositif du « développement professionnel continu ». Il fallait à la cancérologie son Conseil National Professionnel (CNP). En fait les choses ont été plus difficiles que prévu, la Fédération des Spécialités Médicales (3) ayant du mal avec l’approche transversale de la cancérologie. Malgré nos efforts le CNC n’a pas été reconnu en tant que CNP. Cela a reposé le vieux débat des spécialistes d’organe. Certains d’entre eux voulaient en effet leur propre organisation. Du coup la Fédération a poussé à la création de trois CNP pour les oncologues exclusifs : un pour l’oncologie médicale, un pour l’hématologie et un autre pour la radiothérapie. Elle a aussi poussé à la création d’une Fédération Nationale des Spécialistes d’Organes en Oncologie (FNSOO). Nos amis anatomopathologistes restent un peu orphelins. Reste que l’unité de toutes les professions de la cancérologie sur ce qui conditionne la qualité de ses prestations reste nécessaire. Le fait que certains dispositifs institutionnels n’y incitent pas renforce une exigence qui s’impose à nous tous. Le CNC continuera à œuvrer dans ce sens. C’est V. Trillet-Lenoir qui a suivi ce dossier délicat. Nous nous sommes donc réjouis que la Ministre la nomme à la « Commission Scientifique Indépendante » (CSI) en début d’année, à la suite de premiers décrets mettant en place le DPC. Elle y a été nommée avec le Dr. Bruno Chauvet, actuel Président de la SFRO. Ces deux premières années ont permis au CNC de créer plusieurs groupes de travail sur la Revue des erreurs médicamenteuses (REMED – Muriel Dahan), le médicament (Nicolas Albin), les référentiels (Yvan Krakowski), les nouveaux métiers (Stéphane Culine et François Guillemin). Grâce à la HAS et à l’INCa, le CNC a pu constituer une petite équipe. Cela a permis, entre autres, la mise au point et la publication d’un Guide méthodologique des réunions de morbimortalité (RMM) en cancérologie qui a déjà été présenté ici même (4,5). L’avenir est chargé. Les chantiers en cours vont continuer à nous occuper. En principe le DPC démarre vraiment début 2013. Le changement de gouvernement va-t-il confirmer ou infirmer le cours des choses sur ce dossier long et à rebondissements ? Le devenir de l’oncologie médicale dans notre pays reste un souci important et toujours croissant. Il en est de même de l’anatomopathologie. Les relations avec nos collègues spécialistes d’organe ne doivent pas se laisser polluer par de faux problèmes. Nous ne sommes pas trop d’oncologues et le niveau de nos qualifications respectives est un sujet qui doit nous rassembler et non nous diviser. C’est ensemble que nous devons contrer les tentations de plus en plus marquées de nos Tutelles de baisser le niveau pour faire face aux problèmes de démographie qu’elles n’ont pas su anticiper. Les réseaux territoriaux de santé en cancérologie redeviennent un sujet de préoccupation. Ils ne sont plus à la mode. Pour autant ils restent plus que jamais nécessaires. Leur vulnérabilité risque de rejaillir sur nos réseaux régionaux. Le CNC doit jouer son rôle dans la défense de l’approche réseau car elle conditionne la qualité de nos pratiques. Enfin un nouveau Plan Cancer nous est annoncé. Raison de plus pour rassembler toutes nos professions et pour que nous nous donnions tous ensemble une capacité de proposition cohérente avec les exigences du temps (elles s’annoncent rudes), celles de nos métiers et la qualité de nos prestations. C’est bien l’objet du CNC.

Dr Bernard Couderc
Président du CNC

Sommaire

Éditorial
Le Conseil National de Cancérologie (CNC) a deux ans !
Bernard Couderc

Organisation en cancérologie

Innovations thérapeutiques

Communication médicale

By | 2018-07-11T09:11:50+00:00 juin 1st, 2012|Categories: publications|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.